Depuis 2006, il refusait de couper l'eau aux personnes défavorisées ; Veolia l'a licencié

Dans le Vaucluse, à Avignon, en ce début d'avril 2013, un employé de Veolia a été licencié alors que depuis 2006 il refusait de couper l'eau aux personnes qu'il considérait comme défavorisées.

Florence Higuet, IERPE, Belgium
Published: 5 years, 7 months ago (04/25/2013)
Updated: 4 years, 5 months ago (06/12/2014)

Depuis 2006, un employé de Veolia Eau ne réalisait pas les coupures du compteur d'eau des familles qu'il considérait comme défavorisées, alors qu'elles ne s'acquittaient plus de leurs factures et étaient dès lors vues comme de mauvais payeurs par la direction.

Après plusieurs rappels de consigne et au motif de « refus de mettre en oeuvre les fermetures de branchements faisant suite au non-paiement de facture », cet homme de 48 ans, travaillant chez Veolia depuis 20 ans, a été licencié le 4 avril 2013.

Environ un millier de familles auraient bénéficié de la non-coupure d'eau.

Ces actes et ce licenciement pose question : s'il est vrai que cet employé ne respectait pas les missions définies sur sa fiche de poste, certains auraient tendance à saluer ce geste plein d'humanité et de solidarité, cet homme préférant la conciliation et la négociation à la coupure irréversible.

De manière plus générale, n'est-il pas contradictoire que les coupures d'eau soient encore possibles en France, alors que ce pays reconnaît le droit humain à l'eau depuis 2006 à l'article L.210-1 du code de l’environnement ?

Entretemps, cet employé a engagé une procédure devant le conseil des prud’hommes, la juridiction connaissant des litiges ayant trait au droit du travail.


Sources :

AFP, « Vaucluse: un salarié de Veolia licencié pour avoir refusé de couper l’eau », 18 avr. 2013, Libération, http://www.liberation.fr/societe/2013/04/18/vaucluse-un-salarie-de-veolia-licencie-pour-avoir-refuse-de-couper-l-eau_897160, consulté le 23 avr. 2013.