En Irlande et dans le reste de l’Europe, l’eau doit être un bien commun, pas une marchandise!

Les citoyens européens résistent depuis des années à la vague de privatisation de l’eau, promue par le secteur privé, les gouvernements et la commission européenne. Cette poussée est maintenant imposée par la Troïka dans les pays en crise, et adoptée par les gouvernements comme un moyen de réduire leur dette. L’Irlande est la dernière victime et les membres de l’European Water Movement veulent exprimer leur solidarité avec les citoyens irlandais résistant aux redevances de l’eau imposées par leur gouvernement et la Troïka.
European Water Movement, Europe
Published: 3 years, 5 months ago (11/18/2014)
Updated: 3 years, 5 months ago (11/18/2014)

Au gouvernement irlandais et à la commission européenne

Les citoyens européens résistent depuis des années à la vague de privatisation de l’eau, promue par le secteur privé, les gouvernements et la commission européenne. Cette poussée est maintenant imposée par la Troïka dans les pays en crise, et adoptée par les gouvernements comme un moyen de réduire leur dette. L’Irlande est la dernière victime et les membres de l’European Water Movement veulent exprimer leur solidarité avec les citoyens irlandais résistant aux redevances de l’eau imposées par leur gouvernement et la Troïka. Nous voulons aussi rappeler à la commission européenne qu’elle devrait proposer une législation pour reconnaître et mettre en oeuvre les demandes de la toute première Initiative Citoyenne Européenne (ICE) validée.

Les citoyens dans toute l’Europe ont montré à plusieurs reprises qu’ils étaient opposés à la privatisation et à la marchandisation de l’eau. Ils l’ont montré à travers l’ICE pour le droit humain à l’eau, soutenue par près de 2 millions de personnes. Ils l’ont montré en Grèce quand la privatisation des sociétés publiques de l’eau imposée par la Troïka et le gouvernement grec a été stoppée. Ils l’ont montré en Italie avec un vote massif contre le profit garanti des gestionnaires privés de l’eau dans un référendum national. Ils l’ont montré par des consultations populaires à Madrid, Berlin, Thessalonique et dans beaucoup de grandes et petites villes à travers le continent. Et ce mouvement est en train d’inverser la tendance, avec plus de 180 villes, y compris Paris et Berlin, reprenant le contrôle public de leur gestion de l’eau durant ces dernières années.

Plus de 150000 personnes se sont mobilisées le 1er novembre dans toute l’Irlande contre les redevances de l’eau, après des mois de protestation et résistance. Les redevances de l’eau en Irlande établiront une discrimination envers les plus pauvres et les chômeurs. Les redevances de l’eau sont une autre taxe régressive à un moment où les citoyens sont invités à faire de trop nombreux sacrifices pour résoudre une crise économique dont ils ne sont pas responsables. Le service public de l’eau en Irlande est déjà payé par l'impôt, qui est progressif, et les Irlandais ont montré qu'ils souhaitaient que cela reste ainsi.

La campagne pour le droit à l’eau en Irlande peut sembler différente du reste de l’Europe, où les redevances de l’eau sont mises en oeuvre dans la plupart des pays. Mais la lutte est la même. Résister aux redevances de l’eau signifie lutter pour l’accès à l’eau en tant que droit humain universel, et contre la marchandisation de l’eau. Et cela signifie aussi empêcher des possibilités de privatisation de l’eau dans le futur.

L’European Water Movement est un réseau dont l’objectif est de renforcer la reconnaissance de l’eau comme un bien commun et l’accès à l’eau et l’assainissement comme un droit fondamental universel. Par conséquent, nous soutenons la résistance des citoyens irlandais contre les redevances de l’eau et nous appelons le gouvernement irlandais et la commission européenne à arrêter de pousser à la privatisation et à la marchandisation de l’eau, à mettre en oeuvre le droit humain à l’eau tel que reconnu par les Nations Unies et à exclure les services d’eau et d’assainissement des négociations commerciales présentes et futures.

Cordialement,

European Water Movement

Aquattac
Berliner Wassertisch
Centro di Volontariato Internazionale
Comitato Acqua Pubblica Arezzo
Comitato Italiano Contratto Mondiale sull'Acqua
Coordination Eau Bien Commun Rhône-Alpes
Coordination Eau Île de France
Eau Bien Commun PACA
Ecologistas En Accìon
European Federation of Public Service Unions
EYATH trade union
Federación española de Ingeniería Sin Fronteras
Food & Water Europe
Forum Italiano dei Movimenti Per l'Acqua
Fondation France Libertés
Grupo ciudadano Priego Agua y Desarollo
Initiative K 136
Institut Européen de Recherche sur la Politique de l'Eau
Observatorio del Derecho Humano al Agua
Plataforma Contra la Privatizaciòn del Canal de Isabel II
Re:Common
Red Agua Publica
Rete Della Conoscenza
Save Greek Water
SOSte to NERO
Transnational Institute
Wasser in Bürgerhand
Xarxa per una Nova Cultura de l'Aigua

Source : European Water Movement, "En Irlande et dans le reste de l’Europe, l’eau doit être un bien commun, pas une marchandise!", European Water Movement,http://europeanwater.org/fr/actualites/communiques-de-presse/506-en-irlande-et-dans-le-reste-de-l-europe-l-eau-doit-etre-un-bien-commun-pas-une-marchandise